Energies renouvelables

Le parlement européen a révisé la directive sur la performance énergétique des bâtiments européens. Un objectif « zéro énergie » est fixé pour les bâtiments qui seront construits à partir de 2018. La directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, qui datait de 2002, n’était pas très contraignante pour les états européens : elle n’a pas produit de résultats satisfaisants selon un avis unanime des experts et des associations.

La révision de cette directive se voulait beaucoup plus « verte » et plus contraignante : elle a été votée à 549 voix contre 51. Les nouveaux bâtiments publics devront être « zéro énergie » à partir de 2015. Pour tous les autres bâtiments, c’est l’échéance de 2018 qui a été fixée. La définition de cette notion « zéro énergie » sera précisée par la Commission européenne d’ici 2020.

Des mesures d’incitations financières pourront être mis en place par chaque État, à l’image des prêts à taux zéro mis en place par la France dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

« Nous avons obtenu un rapport ambitieux qui va introduire un changement significatif dans la consommation énergétique » a déclaré l’auteure du rapport sur la refonte de la directive de 2002, Silvia-Adriana Ticau. Reste l’application dans tous les États membres, ce qui n’est pas une mince affaire.